PASSERELLE CYCLISTE ET PIÉTONNE SUR LE NECKAR À HEIDELBERG 

Le projet plutôt que de répondre localement aux exigences fonctionnelles s’attarde à redonner de la cohérence aux différentes séquences. Celles-ci peuvent être ordonnées autour de trois thématiques :

- L’ancrage urbain au Sud : La structure est simple. Il s’agit d’un système de portiques multiples, de faibles portées, permettant à travers la succession de colonnes à inertie variable, de constituer une sous-face, un toit, un abri offert aux passants. Ici le dessous compte davantage que le dessus, le franchissement est calme. L’éclairage nocturne de la rive et de la sous-face distingue ce toit qui protège et accueille.

- Le paysage de la place Greisen : Nous proposons, plutôt que d’altérer le caractère paysager du square par un cheminement hors sol, de développer un dispositif totalement paysager. Celui-ci sera façonné de plateformes talutées qui descendront vers l’Est. Les arbres y seront préservés en étant inclus dans les larges cimes qui la protégeront.

- Le franchissement du Neckar : Nous proposons ici d’ordonner les cheminements autour d’un espace public central, une place qui soit un espace de repos, de contemplation de l’horizon urbain inscrit dans les reliefs de Heidelberg. Cette place permet également d’articuler les différentes géométries du projet pour donner une cohérence à l’ensemble de la séquence. Ainsi, le lien fonctionnel se transforme en lieu. La place centrale est un véritable espace public en balcon sur le fleuve.

Ainsi, le projet que nous vous proposons est une mise ne cohérence de ces trois séquences urbaine, paysagère et fluviale, pour constituer des moments particuliers, des lieux privilégiés notamment au centre du Neckar.